Préparez-vous aux questions les plus courantes lors de votre entretien d’embauche

Préparez-vous aux questions les plus courantes lors de votre entretien d’embauche

Êtes-vous prêt à répondre aux questions les plus fréquemment posées lors des entretiens d’embauche ? Si vous l’êtes, vous avez de grandes chances de faire bonne impression. L’un des meilleurs moyens de s’en assurer est de s’entraîner à répondre à ces principales questions d’entrevue. Vous pourrez ensuite facilement mettre en évidence votre expérience de travail pertinente, votre formation, vos aptitudes et vos compétences au fur et à mesure de l’entretien.

Vous trouverez ci-dessous certaines des questions d’entretien les plus fréquemment posées, avec des exemples de réponses et des conseils sur la façon de s’y préparer et d’y répondre correctement.

Principales questions d’entretien d’embauche avec des exemples de réponses

Quatre rangées de 10 visages dans une image, avec une loupe se concentrant sur un visage.
Être préparé renforce la confiance et vous permet de vous démarquer.

Q. Parlez-moi de vous.

Cette question déclenche la plupart des entretiens d’embauche. Il s’agit d’un excellent point d’ouverture pour lancer la discussion et fournit à l’intervieweur un excellent aperçu de qui vous êtes et de ce que vous pouvez apporter à l’organisation.

Pour répondre à cette question, vous pouvez fournir quelques détails sur votre vie personnelle sans rapport avec le poste, tels que vos passe-temps préférés. Cependant, une grande partie de votre réponse doit concerner le travail et l’entreprise. Fournissez un aperçu de l’endroit où vous vous trouvez actuellement, comment vous y êtes arrivé et quels sont vos objectifs futurs.

Exemple de réponse :

Quand je ne travaille pas, je fais du bénévolat dans un refuge pour chiens local. J’adore les chiens, même s’il m’est difficile d’en avoir un à cause de mon emploi du temps. Le refuge pour chiens me donne l’occasion de passer du temps avec des animaux tout en redonnant à la communauté.

En ce qui concerne le travail, je suis entré dans l’industrie parce que j’ai toujours été fasciné par le système juridique au lycée et que j’avais un mentor à l’université qui était avocat de la défense. Je l’ai suivi et j’ai décidé que c’était le choix de carrière pour moi. J’ai apprécié où j’ai été au cours des dernières années, même si j’aimerais avoir l’opportunité d’explorer le droit des sociétés par rapport aux litiges en pratique privée, c’est pourquoi je cherche à changer de carrière.

Conseil de pro : Il peut être facile de fournir une longue réponse lorsque vous partagez des informations sur vous-même. Il est préférable de répondre à cette question par un court paragraphe qui ne dure pas plus d’une minute.

Q. Pourquoi êtes-vous intéressé par ce poste ?

Bien sûr, l’employeur veut savoir pourquoi vous êtes intéressé par le poste. Si vous semblez distant, indifférent ou désespéré lorsque vous répondez, cela découragera l’intervieweur. Au lieu de cela, fournissez des détails et des précisions sur les raisons pour lesquelles le poste suscite votre intérêt et associez-le à votre expérience antérieure. Cette question vous donne l’occasion de mettre en évidence ce que vous savez sur l’entreprise et le poste, alors assurez-vous de faire des recherches sur l’entreprise à l’avance pour partager pourquoi vous êtes intéressé par des choses comme sa culture, ses valeurs, sa mission et ses services.

Exemple de réponse :

J’aime que les valeurs de votre entreprise se concentrent sur la compassion, l’empathie et l’attention lorsque vous travaillez avec les clients et les membres de l’équipe. Ce sont des valeurs qui correspondent à mes principes. Je comprends également que le poste offre la possibilité de stimuler l’innovation et l’avancement dans le domaine de l’ingénierie, et je suis ravi d’en savoir plus sur votre approche dans ces domaines.

Q. Pourquoi envisagez-vous de quitter votre poste actuel ?

Les recruteurs et les gestionnaires d’embauche posent cette question pour s’assurer qu’il n’y a pas de signaux d’alarme quant à la raison de votre départ. Soyez diplomate lorsque vous répondez à cette question et évitez de tomber dans le piège de parler négativement de votre futur ancien employeur. Même si vous partez en raison d’un environnement toxique ou d’un mauvais manager, vous voulez trouver un moyen de l’encadrer afin qu’il ne laisse pas un mauvais goût dans la bouche de l’intervieweur. Dans la mesure du possible, faites part de votre désir de changer de nouvelles expériences de travail ou d’autres domaines positifs de développement de carrière.

Les recruteurs et les responsables du recrutement veulent également s’assurer que votre réponse à cette question correspond aux autres informations que vous partagez pendant l’entretien. Par exemple, si vous dites que vous partez parce que vous cherchez à travailler pour une entreprise avec une structure organisationnelle plus plate et que vous dites ensuite qu’une structure hiérarchique fonctionne bien pour vous, cela lève le voile sur votre sincérité.

Exemple de réponse :

J’ai aimé travailler avec XYZ au cours des cinq dernières années. La majeure partie de mon expérience s’est concentrée sur les opérations pétrolières et gazières en aval, et en ce moment, je suis intéressé à appliquer mon expertise aux opérations en amont. Ce poste me permettrait de le faire.

Conseil de pro : si vous avez été licencié, il est parfaitement acceptable de le partager. Il vaut mieux être honnête et direct. Si vous étiez embauché, les faits seraient probablement révélés lors de la vérification des antécédents.

Q. Pourquoi êtes-vous le meilleur candidat pour ce poste ?

L’intervieweur veut savoir que vous avez tous les éléments pour réussir dans le poste. Votre réponse doit être claire, ciblée et confiante et expliquer tout ce que vous pouvez offrir à l’organisation. Pour vous préparer à cette question, passez en revue l’offre d’emploi, notez les exigences et les qualifications du poste, et élaborez une réponse qui s’aligne avec celles-ci.

Exemple de réponse :

Je travaille dans le développement de logiciels depuis sept ans et je me suis spécialisé dans la conception de jeux depuis cinq ans. J’ai également dirigé une équipe de quatre personnes au cours des trois dernières années. Je comprends que vous cherchez à développer votre département de développement de conception de jeux, et je pense que mon expérience antérieure vous sera d’une grande valeur.

Q. Quelles sont vos plus grandes forces ?

Vos points forts témoignent de vos qualifications pour le poste. Lors de l’élaboration de votre liste des plus grandes forces, assurez-vous de créer des réponses avec des exemples pour « montrer » la force par rapport à la « dire ». Vous souhaitez également sélectionner une force directement liée aux exigences du poste.

Exemple de réponse :

Je suis fier de mes solides compétences en communication verbale et écrite, qui me seront très utiles dans ce poste lorsque je travaillerai avec des clients d’assurance et des membres de l’équipe. J’enseigne un cours de présentation dans un collège communautaire local depuis cinq ans et je suis l’éditeur de référence pour les communications par e-mail au sein de notre département dans mon poste actuel.

Q. Quelles sont vos plus grandes faiblesses ?

C’est l’un des des questions plus difficiles pour les candidats répondre. Veillez à ne pas mentionner une faiblesse qui est une qualification répertoriée ou un attribut requis pour le poste, et donnez à vos faiblesses une tournure positive.

Exemple de réponse :

J’en prends parfois trop à la fois. Je suis ambitieux et je suis enthousiasmé par de nouvelles tâches et de nouveaux projets. Cependant, quand j’en prends trop, il m’est difficile de respecter les délais et de prêter attention aux détails nécessaires. J’ai relevé ce défi en ajoutant tous les projets et tâches à mon calendrier et en le mettant à jour à la fin de chaque journée et à la première heure du matin. Cela me permet d’avoir un aperçu régulier de ce qu’il y a dans mon assiette pour éviter d’en prendre trop à la fois.

Conseil de pro : évitez de dire que vous n’avez aucune faiblesse. Cela indique que vous manquez de conscience de vous-même, que vous êtes dans le déni ou que vous ne savez pas comment accepter les critiques constructives.

Q. Quelles sont vos attentes salariales ?

L’employeur doit savoir si vos attentes correspondent à la fourchette qu’il propose. Cependant, il peut être mal à l’aise de discuter de salaire trop tôt, et il est acceptable et compréhensible de vouloir plus d’informations avant de discuter de salaire – et de le dire.

Exemple de réponse :

Je me sentirais plus à l’aise pour discuter des attentes en matière de salaire et de rémunération après avoir mieux compris les responsabilités et les fonctions du poste.

Q. Quels sont vos objectifs de carrière à court et à long terme ?

Le but de poser cette question est de déterminer à quel point vous êtes conscient de vous-même, votre niveau d’ambition et si vos objectifs de carrière correspondent à ce que l’entreprise peut offrir.

Exemple de réponse :

Mon objectif à court terme est d’appliquer mon expertise en communications et médias sociaux dans un poste comme celui-ci. Je souhaite éventuellement développer et élargir mes compétences pour diriger une équipe de communication et planifier pour atteindre cet objectif en suivant des cours de leadership et en recherchant des rôles de leadership dans des projets d’équipe.

Q. Parlez-moi d’une fois où vous avez échoué.

Questions basées sur le comportement comme celui-ci sont invités à découvrir comment vous avez géré des situations dans le passé, comme un indicateur de la façon dont vous gérerez probablement des situations similaires à l’avenir. L’échec à un moment donné, à un certain niveau, arrive à tous les professionnels. L’employeur veut savoir comment vous avez géré l’échec et si vous en avez tiré des leçons. Commencez votre réponse par votre définition de l’échec, puis expliquez la situation.

Exemple de réponse :

Je considère que c’est un échec lorsque mes employés ne sentent pas qu’ils peuvent me parler ouvertement de ce qui se passe avec eux au travail. J’ai eu une situation où une cliente harcelait une employée, et au lieu de venir me voir, elle est allée aux ressources humaines. Bien que ce soit une avenue appropriée à prendre, je me sentais mal de ne pas être au courant du harcèlement et qu’elle ne se sentait pas capable de venir me voir en premier. Depuis lors, en plus de nos réunions hebdomadaires, j’organise un événement de team building hors site une fois par mois, que ce soit simplement en prenant un café l’après-midi ou en allant jouer au bowling après le travail, pour soutenir notre sens de la communauté et instaurer la confiance. Les résultats ont été positifs et chaque membre de l’équipe semble venir plus librement et ouvertement vers moi lorsque des problèmes surviennent, petits ou grands.

Utilisez ces questions courantes comme point de départ pour préparer votre prochain entretien. Plus vous serez réfléchi et contrôlé dans vos réponses, plus vous impressionnerez.

Une femme ravie serre la main d'un homme d'affaires et place son autre main sur sa poitrine alors qu'elle accepte une offre d'emploi.
Faites-le bien et obtenez l’offre.

Vous pouvez également consulter notre Principales questions d’entrevue comportementale pour les demandeurs d’emploiqui couvre 73 rôles professionnels et fournit 30 questions d’entrevue comportementales dans cinq catégories pour chacune.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.